Carafage

 

 À l’ouverture d’une bouteille, il arrive qu’au nez certaines odeurs volatiles de réduction se dégagent (humidité, terre, champignons, légumes). Il ne s’agit pas là d’un défaut, mais tout simplement d’un vin qui manque d’oxygène.  Ces odeurs inattendues disparaissent  avec une aération en carafe.

Le carafage adapté permet également de faire disparaître le léger perlant, assez caractéristique des vins naturels. 

Là encore ce n’est pas un défaut, mais simplement du gaz - en l’occurrence du CO2 - issu de la fermentation délibérément conservé car c’est un antioxydant naturel et durable.

En effet, carafer votre vin lui permet de développer pleinement tous ses arômes, mais il faut aussi savoir que les vins naturels  𝕊.𝔸.𝕀.ℕ.𝕊.

nécessitent souvent une véritable complicité et une compréhension de la part de l’amateur, qui devient acteur final pour l’épanouissement de celui-ci (se référer à la température idéale de service et de stockage*).

Comme ces vins ne sont pas fixés chimiquement,  ils auront de ce fait besoin de plus de temps que les vins conventionnels pour s’exprimer totalement.  

Le contact avec l’oxygène développe de manière générale les arômes du vin, mais ici même la texture en bouche va s’épanouir, se mettre en place, se détendre, se bonifier…  

Carafer votre vin c’est aussi faire honneur à tous les protagonistes impliqués.

Oxygéner le jus au minimum ½ heure et - idéalement 1 à 2heures.  🕑

(Certains vins peuvent encore s’améliorer après 12 heures en carafe).

On peut parler ici de ''slow drink'', en référence à la ''slow food'' 

(en réaction à l'émergence du mode de consommation de type restauration rapide).

www.slowfood.ch/

En définitive, laisser du temps au temps…

 

*Température idéale de service et de stockage:

Il est évident que tout le monde n’a pas de thermomètre à vin dans la poche, mais une base simple s’impose pour toute dégustation. 

Les pétillants et les vins blancs et rosés ne devraient pas être bus trop froids car cela casserait leurs arômes ;

Quant aux vins rouges,  il ne faudrait pas qu’ils excédent 18 °C pour éviter de faire ressortir un côté amer et alcooleux.

Pétillants et vins blancs secs: 9 à 12 °C

Vins rosés et vins rouges légers: 10 à 14 °C

Vins rouges dotés d’une bonne structure et évolués: 13 à 17 °C

Pour le vieillissement optimal de ces vins, nous vous conseillons un espace frais à température stable d'environ 14 ° C.

Il faut également tenir compte du fait qu’en saison chaude la température des lieux où l’on se trouve et son propre état d’esprit peuvent influer sur la bonne appréciation de ces vins.

Privilégiez la dégustation de ces jus de raisins fermentés aux moments de détente et de convivialité, ils n’en seront que meilleurs!

 

images_edited_edited.png
Logo-thermometre.jpg